• L'absence, rongée à l'écume de ton souvenir

    L'absence rongée à l'écume de ton souvenir.

    Les mois de l'absence
    Auront le parfum vaporeux
    Des lourdeurs du silence
    Qui heurte mes espoirs amoureux

    Les jours avachis
    D'une trêve sans repos
    Seront comme défraîchis
    A la clameur de tes échos

    Et le temps qui courre
    Ne rattrapera pas
    La douceur de nos ébats
    A l'horizon du jour.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :